Des solutions alternatives aux EHPAD pour les personnes âgées

Le cycle de vie est marqué par plusieurs phases. La vieillesse est l’une des phases remarquables caractérisée par des déformations de toute sorte et souvent des caprices chez l’espèce humaine. Afin d’accompagner les personnes qui sont à ce stade de leur vie, des structures socio-sanitaires ont été créées. Découvrez dans cet article quelques alternatives proposées par l’EHPAD aux personnes âgées.

Les hébergements individuels

Communément appelées personnes de troisième âge (PTA), les personnes âgées sont celles qui sont assaillies par le poids de l’âge. A partir de 60 ans, le vieillissement n’est plus une option mais une réalité. Le jeune d’hier est dorénavant affaibli aussi bien physiquement qu’émotionnellement. Sur le plan émotionnel, des exigences parfois atroces se révèlent au grand jour. D’autres personnes âgées affichent librement leur autonomie. Face une panoplie d’exigences fastidieuses, il est recommandé de chercher des solutions d’hébergement afin de permettre aux PTA de s’épanouir davantage.

En effet, les hébergements individuels sont des mesures alternatives à l’Etablissement d’Hébergement pour les Personnes Dépendantes (EHPAD). Depuis 2015, la loi ASV a permis de changer la dénomination des logements foyers en « résidences autonomies ». Ces résidences abritent les personnes âgées dépendantes sur le plan psychologique et physique. Dans ces résidences, les vielles personnes bénéficient d’une indépendance totale. Elles sont dotées des services médicaux et sont bien guidées par des professionnels à leur charge. Même si les logements individuels sont assimilables à des locaux communs, il faut reconnaître qu’ils facilitent des interactions sociales.

Les hébergements collectifs

Les hébergements collectifs sont essentiellement les maisons d’accueil rurales pour les personnes âgées (MARPA). Ces maisons sont disposées dans les zones rurales. C’est une solution offerte aux PTA pour les permettre de vivre à nouveau les belles aventures du village. L’idéal est de les permettre d’accéder aux services de soins au sein de la collectivité rurale tout en préservant leur autonomie. 

Par ailleurs, à ce jour, il faut avouer que les maisons de retraites sont rares. D’ailleurs, l’assistance médicale au village n’est pas si simple. Il faut des équipements performants et un personnel de soin aguerri pour réaliser certaines opérations de santé. C’est pourquoi ces maisons sont destinées aux personnes âgées qui sont vraiment autonomes ; car ces dernières n’ont pas forcément besoin d’une assistance médicale au quotidien.

Il est bien possible d’aider les personnes âgées à s’épanouir davantage en les adhérant à des centres d’hébergements individuels ou collectifs.